La mer plate … semble être à Malte.

mai 24, 2019
Uncategorised
[Vc_row]
Nous naviguons en direction des magnifiques îles Éoliennes. L’équipe d’experts de MaltaCharters habituée à des défis comme la Rolex Middle Sea Race et d’autres régates importantes n’est pas une journée passionnante.
La mer ressemble à du pétrole et les splendides bateaux Dufour 460GL et 382GL naviguent silencieusement.
Se remémorant les excursions estivales en bateau dans les eaux maltaises à la recherche d’animaux marins, l’équipe se consacre à la recherche des dauphins.
Et ici, ils sont à la fois ponctuels et inattendus, ce sont des dauphins communs (Delphinus delphi).
Contrairement à leur nom, ils sont extrêmement rares dans ces régions et il est heureux de les avoir rencontrés, ce qui est de bon augure pour la prochaine saison.
Toujours avec l’attention de ne pas causer trop de problèmes, dans le respect des règles internationales, nous reprenons notre chemin de retour.
Un bref appel téléphonique à Patrizia, notre biologiste de confiance d’EcoMarine Malta, pour enregistrer les données d’observation, informe l’équipage qu’il dispose généralement d’une mer pour pouvoir tenir d’autres réunions.
Suivez notre aventure, nous sommes maintenant proches de Malte mais les surprises ne sont pas encore terminées.
[/ Vc_column_text] [/ vc_column] [/ vc_row]

Le dauphin commun (Delphinus delphis) est un petit odontocète, il peut atteindre 2 mètres de long pour un poids maximal de 200 kg.
Reconnaissable grâce à la tache particulière en forme de sablier, gris clair dans la queue et jaune grisâtre de la tête sur le côté. Il a également deux bandes sombres autour des yeux et de la bouche. Il a un régime alimentaire varié mais préfère le poisson. C’était l’espèce la plus “commune” de la mer Méditerranée jusqu’aux années soixante. Sa prédilection pour les eaux côtières a conduit à un déclin drastique de la population dans le bassin nord-ouest, avec une population plus nombreuse dans le bassin sud-est.
En 2003, la population méditerranéenne a été classée comme espèce en voie de disparition sur la liste rouge de l’UICN. En 2006, ils ont également été inscrits aux Annexes I et II de la Convention sur la conservation des espèces migratrices (Convention de Bonn – CMS). Parmi les causes de leur déclin, l’épuisement des proies causé par l’exploitation excessive de la pêche et la mortalité accidentelle dans les filets. Tethys Research Institute
[/ Vc_column_text] [/ vc_column] [/ vc_row]